Transformation numérique : le gouvernement annonce un cloud d’Etat à trois niveaux

Share Button

Transformation numérique : le gouvernement annonce un cloud d’Etat à trois niveaux

Pour son système informatique, le gouvernement a annoncé vouloir recourir à un cloud d’Etat s’organisant autour de trois niveaux, de manière à s’adapter ainsi à la sensibilité des données.

Transformation numérique

Crédits photo : Lematin.ma

Dans le cadre de sa transformation numérique, l’Etat entend bien s’appuyer sur le cloud pour organiser la migration des données de ses administrations, établissements publics et collectivités territoriales. C’est Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, qui a présenté mardi 3 juillet dernier à l’occasion de la Cloud Week Paris les grands axes de la stratégie Cloud de l’Etat.

Celle-ci vise ainsi à utiliser le cloud pour héberger ses données et ses applications, avec des systèmes différents en fonction de la sensibilité des données concernées, sur trois niveaux. Un premier niveau de cloud « interne » a ainsi été détaillé, qui sera basé sur l’architecture modulaire open source OpenStack et dédié aux données et applications sensibles. Hébergé par l’administration, il sera accessible aux ministères français via un portail interministériel.

 

Un appel d’offres fin 2018

Le second niveau est un cloud dédié aux données et applications jugées moins sensibles. Hébergé par des prestataires sur des infrastructures dédiées, il sera également supervisé par l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), qui en assurera la sécurité. Le gouvernement a annoncé vouloir lancer un appel d’offres d’ici à la fin de l’année 2018 pour la gestion de ce cloud, sans conditions de nationalité mais auprès de fournisseurs devant se soumettre « exclusivement » au droit français et européen.

Enfin, le troisième niveau correspond à un cloud « externe » qui sera utilisé pour les données et applications peu sensibles et regroupera un catalogues de solutions disponibles sur internet. L’Etat va pour cela « constituer un catalogues d’offres cloud accessibles sur internet, portées par des centrales d’achat public pour en faciliter la commande » a indiqué Mounir Mahjoubi.

 

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE