Avez-vous pensé à la seconde vie des produits ?

Share Button

De plus en plus de marques mettent en place des initiatives de ré-utilisation de leurs produits, à l’instar de Nespresso, qui a lancé en 2008 son propre système de collecte et de recyclage de capsules usagées. Une manière de coller davantage aux attentes des consommateurs, alors que la tendance est désormais au ré-emploi et à la récup’.

 

Rien ne se perd, tout se transforme.

Tel pourrait résumer le centre de Remondis, situé dans la ville de Lichtenvoorde aux Pays-Bas. C’est ici que sont acheminées, depuis septembre 2016, toutes les capsules usagées Nespresso récupérées en France via le circuit de collecte de l’entreprise. Une fois l’aluminium et le marc de café séparés, le métal est refondu de manière à être réutilisé pour fabriquer de nouveaux objets, comme des vélos ou canettes par exemple. Quant au marc de café, il est récupéré aussi bien pour produire du biogaz que comme engrais dans la filière agricole.

Remondis est révélateur de la volonté de l’entreprise de donner une seconde vie à ses capsules. Une initiative qui remonte 2008 en France, date à laquelle Nespresso a commencé à mettre en place son propre système de collecte et de recyclage des capsules usagées. Et une volonté qui s’inscrit, assurément, dans l’air du temps. Car par souci d’économie, bien sûr, mais également dans une logique de responsabilité environnementale, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de limiter le gaspillage.

 

Quand les entreprises se mettent à l’upcycling

« Cette tendance s’inscrit dans un climat post-crise, explique Alexandra Jubbé, du cabinet Nelly Rodi, à La Tribune. Les gens ont envie d’une démarche plus responsable ». Selon une étude Sofinco datant de juin 2013, près de la moitié des Français déclare ainsi avoir déjà acheté ou vendu des biens d’occasion. Une tendance que les entreprises ont bien comprise, et dont elles n’ont pas tardé à se saisir.

Le nouveau mot à la mode, c’est d’ailleurs l’upcycling, soit le fait de donner une seconde vie aux objets en les recyclant ou en les réutilisant. « Il y a une attente des consommateurs vis-à-vis des marques en ce domaine, analyse Alexandra Jubbé. Désormais prime la notion de ne pas surproduire ou surconsommer ».

 

Accompagner les consommateurs dans le recyclage

 

Mais afin d’aider les consommateurs, il est nécessaire pour les marques de les accompagner dans ce sens. En effet si certains rechignent encore à se mettre au recyclage, c’est souvent par manque d’informations ou tout simplement par manque d’infrastructures lié à l’isolement géographique.

Pour cette raison, Nespresso a par exemple mis en place quelques 5 500 points de collecte de capsules usagées un peu partout en France. Grâce à cela, 90% des clients de la marque ont aujourd’hui une solution de collecte à proximité de leur domicile. Une manière de remplir le contrat de confiance entre l’entreprise et ses clients et de s’engager, pour chacun d’eux, sur la voie d’une économie durable.

 

Hugo Gerling

 

 

 

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE