Back Market veut s’imposer aux Etats-Unis

Share Button

Back Market veut s’imposer aux Etats-Unis

La start-up française Back Market, qui développe une marketplace de produits reconditionnés, a annoncé qu’elle souhaitait exporter son modèle aux Etats-Unis. Son objectif ? « Devenir la référence mondiale du marché reconditionné ».

Back Market

Crédits photo : Welcome to the jungle

Après l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et bien sûr la France, Back Market vise désormais les Etats-Unis. La start-up a en effet fait savoir qu’elle comptait s’exporter outre-Atlantique, comme le prouve la récente ouverture d’un bureau à New York.

L’entreprise, qui se rêve en leader mondial du reconditionné, sait néanmoins que le marché sera difficile à conquérir. « Le marché américain est particulier, la mentalité des consommateurs n’est pas du tout la même qu’en Europe » explique ainsi Thibaud Hug de Larauze, co-fondateur de Back Market.

Jusqu’à 50% d’économies sur des produits reconditionnés

Mais la start-up a un certain nombre d’atouts à faire valoir. En mai 2017, elle a réalisé une levée de fonds de 7 millions d’euros, qui lui permis d’enregistrer un chiffre d’affaires de 95,5 millions d’euros sur l’année, soit une croissance de plus de 200% par rapport à l’année précédente.

Des chiffres impressionnants révélant la réussite de la jeune pousse, qui a su s’appuyer sur le principe de l’économie circulaire en mettant directement en relation les consommateurs avec les usines de reconditionnement, pour des prix 30 à 50% moins élevés en moyenne que sur des produits neufs. Actuellement, Back Market revendique plus de 500 000 clients.

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE