Le CNES lance un fonds pour les start-up du secteur spatial

Share Button

Le CNES lance un fonds pour les start-up du secteur spatial

Le Centre national d’études spatiales (Cnes) a annoncé le lancement d’un fonds d’investissement de 80 à 100 millions d’euros pour les start-up du secteur spatial.

Le secteur spatial français veut, lui aussi, s’appuyer sur ses jeunes pousses. Le CNES va ainsi lancer un fonds d’investissement de 80 à 100 millions d’euros pour les start-up du secteur, qui interviendra en « early stage », c’est à dire en phase d’amorçage.

« Nous pensons qu’une partie de l’avenir du spatial, ce sont des start-up qui vont le construire, a expliqué le président du CNES Jean-Yves Le Gall. L’écosystème existe déjà mais nous voulons le renforcer et, surtout, le faire se développer très rapidement, parce que nous voyons bien que ce qui fait la différence aujourd’hui, dans le spatial, c’est la rapidité ».

L’essaimage comme modèle de développement

Ce n’est pas la première expérience du secteur spatial dans ce domaine puisqu’en 2013, l’incubateur ESA BIC Sud France a vu le jour dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussilon et Paca Est. Visant à favoriser la création d’entreprises via le transfert de technologies issues du domaine spatial vers d’autres secteurs, il a déjà accueilli 33 entreprises, dont 16 sont aujourd’hui en activité en Europe.

Un modèle basé sur l’essaimage qui connaît un essor important depuis plusieurs années. « Cette possibilité d’essaimage connaît un succès croissant depuis un an. On est passé d’une demande tous les 2 ans à 4 demandes en un an » remarque ainsi Fabien Sitruk, référence CNES sur l’essaimage.

 

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE