Comuneat: quand la cuisine des uns fait le bonheur des autres

Share Button

La #Foodtech en force: Comuneat lève 1M d’euros pour régaler nos papilles!

La Foodtech est décidément dynamique. Un des derniers exemples est Comuneat, plateforme française de cuisine collaborative, et qui vient de lever 1M d’euros auprès de Business Angels menés par un des cofondateurs de Vente-privée.com Michaël Benabou. Concrètement sur Comuneat, n’importe quel particulier peut devenir cuisinier et proposer ses plats aux personnes de son quartier.

Comuneat

Crédits Photo: nite dan

La Foodtech se porte bien

Chez Comuneat, on croit beaucoup à la cuisine française. La plateforme permet à chacun de proposer des plats faits maison aux personnes qui sont proches d’elle. Vous pouvez soit venir chercher le plat chez le cuisinier, soit être livré grâce au partenariat récemment conclu entre Stuart et Comuneat. Lancée il y a un an maintenant, la place de marché revendique 17 000 utilisateurs et plus de 1 000 chefs à Paris, dont 20% cuisinent régulièrement pour Comuneat.

Comuneat fait partie de ces initiatives lancées dans le cadre de ce qu’on appelle la Foodtech et qui illustrent le développement rapide de ce secteur de l’économie. Que ce soit sur le sujet de la livraison (Foodora, Deliveroo, TakeItEasy), sur celui des paniers repas (CookAngels, Foodette, etc.) ou encore sur celui de l’agriculture urbaine : les innovations fleurissent et témoignent d’une concurrence accrue entre les pépites sur leurs secteurs respectifs.

Une levée de fonds significative

Pour cette startup, la levée d’1M d’euros n’est qu’une première étape, en cela qu’elle est assortie d’une option de financement additionnelle. Menés par Michaël Benabou, cofondateur de Vente-privée.com, les investisseurs ont rapidement montré leur intérêt pour la pépite parisienne. Selon le cofondateur de Vente-privée.com, « Comuneat est une innovation issue de l’économie collaborative qui manquait à la FoodTech française« .

Alors, quelles seront les prochaines étapes pour la startup ?

Sans aucun doute tout d’abord étoffer le tissu sur l’Ile-de-France mais également dans les plus grandes villes françaises, afin de couper l’herbe sous le pied des concurrents qui sont en développement. En parallèle, renforcer le modèle de livraison en intensifiant le service développé en partenariat avec Stuart. Mais dans un second temps probablement, tester l’appétence sur des marchés étrangers, le modèle étant très simplement scalable. L’option de financement additionnelle pourrait ici être un levier fort d’ici 12/18 mois.

Aubry Hanrion

Découvrir la pépite : https://www.comuneat.fr/

Copyright photo : nite dan

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

  1. […] La #Foodtech en force: Comuneat lève 1M d'euros pour régaler nos papilles! La Foodtech est décidément dynamique. Un des derniers exemples est Comuneat, pla  […]

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE