Cyberfraude : un phénomène qui prend de l’ampleur

Share Button

En 2016, huit entreprises sur 10 ont été victimes de cyberfraude. Un phénomène qui prend donc de plus en plus d’ampleur et contre lequel les sociétés ont encore bien du mal à se défendre. 

cyberfraude

Les cyberattaques visant les entreprises sont devenues monnaie courante mais parmi elles, un phénomène reste assez méconnu, la cyberfraude. Pourtant, une enquête menée en avril auprès de 200 entreprises par la DFCG (association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion) et le groupe d’assurances crédit Euler Hermes montre que 81% d’entre elles en ont été victimes au cours de l’année écoulée.

Parmi les sociétés attaquées, 10% ont perdu plus de 100 00 euros. Une menace qui peut donc coûter cher, mais surtout, qui touche tout le monde. « Les PME ne sont plus du tout à l’abri, au contraire, note Sébastien Hager, expert en fraude chez Euler Hermes. Les grands groupes sont mieux armés, le risque s’est déplacé. Et puis surtout, les tentatives d’attaques sont désormais répétées, permanentes ».

Cyberfraude : comment s’en prémunir ?

Ces cyberfraudes prennent plusieurs formes, qu’il s’agisse du piratage classique, du vol de données, de l’intrusion ou encore du ransomware, qui consiste à prendre en otage un système contre une rançon. C’est d’ailleurs cette dernière qui constitue près de la moitié des cyberattaques ciblant les entreprises.

Pour s’en prémunir, les auteurs de l’enquête conseillent aux entreprises des gestes simples, comme vérifier l’expéditeur d’un mail avant d’ouvrir une pièce jointe, mais également de porter plainte. « L’explosion de cette cybercriminalité, très peu coûteuse à organiser, a pris tout le monde de court. Mais les services de police s’organisent. Il nous semble essentiel que les entreprises portent systématiquement plainte, même pour les toutes petites déprédations, de façon à ce que les risques et les techniques soient précisément cartographiées » explique Sébastien Hager. Des recours encore évidemment insuffisants, mais qui commencent à porter leurs fruits puisque huit entreprises sur dix déclarent avoir renforcé leurs procédures de contrôle interne.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE