Cyberfraude : comment y faire face ?

Share Button

cyberattaque

Les cyberattaques touchent de plus en plus d’entreprises en France, d’où la nécessité pour ces dernières d’engager des mesures pour se protéger. Si le risque zéro n’existe pas, certaines recommandations peuvent en revanche aider à faire face à ce type de menace.

L’attaque informatique de grande ampleur qui a touché Renault vendredi 12 mai le montre, aucune entreprise n’est à l’abri. Les petites entreprises comme les plus grands groupes sont victimes de ces cyberattaques. Alors, que faire pour s’en prémunir ?

Les conseils de base à appliquer

Devant l’explosion des attaques informatiques touchant notamment les entreprises, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations (Anssi) publie depuis 2012 un « Guide d’hygiène informatique » visant à aider les sociétés à se protéger. Parmi les conseils évidents mais trop peu appliqués, on y trouve notamment la nécessité de changer ses mots de passe régulièrement ainsi que d’effectuer les mises à jour des logiciels. Autre évidence : vérifier l’identité de l’expéditeur avant d’ouvrir une pièce jointe.

Que faire en cas de demande de rançon ?

Certaines attaques, comme WannaCry, le virus dont a été victime Renault, prennent en otage les données en les cryptant avant de demander une rançon aux entreprises. Dans un premier temps, il peut être utile d’utiliser des sites tels que nomoreransom.org, qui offre des outils de décryptage mais ne permet pas de récupérer les données. Si les grands groupes ont pour la plupart souscrit à des assurances leur permettant d’être remboursés en cas de cyberattaques, ce sont les petites entreprises qui sont le plus à même de souffrir face à la répétition de ce attaques. Quoi qu’il en soit, il est déconseillé de se soumettre à la demande de rançon, sous peine d’alimenter et d’encourager ce système. Pour s’en prémunir, la seule option est donc pour le moment d’effectuer des sauvegardes régulières de ses données.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE