CDD surtaxés:Troisième lettre ouverte d’Olivier, entrepreneur, à Madame El Khomri, Ministre du travail!

Share Button

CDD surtaxés: Troisième lettre ouverte d’Olivier, entrepreneur, à Madame El Khomri, Ministre du travail. #LoiTravail #JesuisOlivier.

Capture-decran-2016-04-20-a-12.33.53.png

Aujourd’hui, on taxe ce qui marche (les CDD) au lieu d’assouplir ce qui ne marche pas (à savoir les CDI), résultats garantis,pas plus de CDI et moins de CDD  !

Lundi, madame El Khomri, Olivier vous faisait part de ses déconvenues. Les renoncements de votre gouvernement et votre majorité, si loin de ses préoccupations quotidiennes de petit patron, le démoralisaient jour après jour, et même heure après heure, tant les annonces les plus farfelues de vos amis s’empilaient vite. Les promesses les plus crétines, en compensations ‘’politicardes ‘’ émanaient de ces prétendus beaux esprits qui entendent nous dire ce qui est bon pour les entreprises.

Vous vouliez redonner confiance au bon million de petits patrons qui nourrissent et enrichissent notre pays tous les jours par leurs initiatives, leurs prises de risques et leur attachement à leurs salariés. Vous ne réussissez qu’à les désespérer un peu plus……….. Et parfois Olivier se dit que si vous aviez envoyé balader vos propres patrons, ceux qui vous forcent au renoncement, vous auriez fière allure. Tous vous auraient même aimé, votre bravoure aurait alors ressemblé à la leur en face des clients, des fournisseurs et surtout de l’administration française et européenne qui les harcèlent tous les jours. Nul doute alors que beaucoup auraient voulu vous embaucher afin de courageusement vous placer avec eux en première ligne de leur combat quotidien.

Après l’abandon du barème prud’homal pour les pénalités, le refus de caractériser clairement les causes réelles et sérieuses des licenciements, voilà que vous décidez de surtaxer les CDD ……….. Mais quelle erreur madame El Khomri !

Olivier a pris un nouveau contrat pour son gros client de Nantes, il est un de ses sous-traitants…….. Ce contrat va durer dix ans ….. Il lui faudra embaucher c’est sur…  tester des nouveaux compagnons. Le CDD est quand même un bel outil pour être certain de ne pas se tromper à l’embauche. Les conditions de prix du marché sont tellement tendues qu’il n’a pas droit à l’erreur. Une erreur d’appréciation du prix sur 10  ans, ça n’existe pas, ça s’appelle un dépôt de bilan……. Et visiter ainsi les tribunaux de commerce, même si les juges sont des collègues entrepreneurs, ce n’est pas gai. Pour réussir ces bonnes embauches, par contre, le tribunal des prud’hommes est un bien plus grand risque……….. Entre risques et justice, Olivier se dit qu’il faut choisir.

Et soudain, il se rappelle de son ‘’ami’’ Salvador Sanchiz, qui a son atelier dans la banlieue de Valencia ……… Salva lui propose des prix en sous sous-traitance 40% inférieurs aux siens, rendus chez lui. Il a visité son atelier lors d’un passage de vacances vers le sud de l’Espagne………… les espagnols n’ont rien à envier aux français en compétences.

Et puis il y a Claude Bernard, ce lyonnais, excellent copain de chasse qui ne cesse de le harceler pour lui faire son taf en Pologne. Avec son épouse polonaise il a transféré son atelier de Vaux en Velin  près de Cracovie il y  déjà 15 ans.

Et puis il y la fédération professionnelle d’Olivier qui le pousse à sous-traiter ou s’installer au Maroc, pays ami et francophile. Le Maroc depuis 20 ans a un programme de formation excellent et les compagnons marocains n’ont plus rien à envier aux français eux non plus  ……….

Alors que faire ? La confiance n’y est plus du tout. La défiance  est totale.

A votre avis, Madame El Khomri que feriez-vous à la place d’Olivier ?

Et que croyez-vous qu’il va faire ?

Jeudi 14 avril 2016.

Olivier, 50 ans, chef d’entreprise, 54 salariés (Pour combien de temps encore).

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE