Comment embaucher son premier salarié ?

Share Button

Comment embaucher son premier salarié ?

L’embauche du premier salarié constitue généralement une étape fondamentale dans la vie d’une entreprise. D’où l’intérêt de savoir exactement comment l’appréhender. Voici la marche à suivre, et les erreurs à éviter, lorsque l’on embauche son premier salarié.

Comment embaucher son premier salarié ?

Crédits photo : Chefdentreprise

Le recours à des free-lances ou à des stagiaires constitue bien souvent une étape préalable à l’embauche d’un salarié. Et cela n’est pas anodin. Car la première embauche, en particulier en France, fait peur. Plus de contraintes, une marge de manoeuvre moindre, davantage de responsabilités… Pourtant, une embauche bien menée peut agir comme un formidable levier de croissance pour le développement de son activité.  

Tout d’abord, et cela est une évidence, la première embauche est intimement liée à la stabilité financière de l’entreprise. En particulier, le timing est important et il est primordial d’avoir une vision à moyen-long terme de son activité. Il peut par exemple être tentant d’embaucher des salariés supplémentaires lors d’une phase d’accélération mais il faut alors s’assurer que l’activité ne baisse pas par la suite, au risque de devoir se séparer prématurément des personnes embauchées. En revanche, de nombreuses start-up profitent de levées de fonds, parfois de plusieurs centaines de milliers d’euros, pour l’embauche de leurs premiers salariés, qui coïncide alors avec l’explosion de leur activité.

Une plus-value pour l’entreprise

L’objectif de toute embauche est très clair : créer de la valeur au sein de l’entreprise. Mais cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de la première. L’investissement consenti doit en effet avoir des effets directs, et quantifiables, sur le développement de l’entreprise. Un surplus de créativité, des compétences jusque là absentes de l’entreprise… La première embauche doit créer une vraie plus-value pour la structure, et pas seulement venir pallier à un désintérêt ou une paresse du dirigeant concernant certaines tâches. En effet, il ne s’agit pas d’un moyen de se décharger des tâches ingrates ou répétitives. Pour une TPE, à la stabilité parfois friable, l’embauche d’un salarié doit en effet être un choix mûrement réfléchi, qui correspond à de vrais attentes, puisque cela implique un engagement contractuel d’importance, et sur le long terme.

Pour cela, il convient de ne pas précipiter le recrutement, et s’attarder sur le type de profil que l’on recherche. Quelles sont les compétences visées ? Quelles expériences attendre du candidat ? Quel degré d’implication attendre ? Toutes ces questions, le chef d’entreprise doit se les poser, tout en hiérarchisant ses attentes. Surtout, l’aspect financier, s’il a son importance, ne doit pas être la principale motivation d’embauche. Par exemple, un jeune diplômé sera certes moins cher mais ne vaut-il mieux pas un employé plus expérimenté, qui sera à même d’être force de propositions pour le développement de l’entreprise ?

Soigner le recrutement

Une fois les attentes clairement définies, il faut alors fixer précisément les missions au candidat afin d’éviter plus tard les mauvaises surprises. Cela peut paraître évident mais bon nombre de dirigeants, par méconnaissance de leurs besoins spécifiques ou des modalités de l’exercice du recrutement, oublient d’être clairs quant à ce qu’ils attendent du candidat. Or, une définition mauvaise ou incomplète du poste peut en refroidir plus d’un.

Enfin, une fois le recrutement effectué, le travail d’embauche n’est pas terminé puisque les premières semaines sont cruciales dans l’intégration d’un salarié, et donc dans son implication dans l’entreprise. Pour que celle-ci se passe au mieux, il est primordial d’anticiper l’arrivée du salarié, et d’identifier les points sur lesquels l’accompagnement devra se porter. L’objectif : faire en sorte que le salarié se sente à l’aise, et ressente la confiance que vous lui accordez. Tentez donc de le responsabiliser d’entrée, tout en l’encadrant suffisamment pour éviter qu’il ne se sente perdu ou désemparé. De cette manière, l’embauche sera alors un processus gagnant-gagnant pour les deux parties.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE