Entretien vidéo avec See Concept et son fondateur Charles Brun

Share Button

See Concept, les lunettes de lecture design pour changer le monde

Aujourd’hui Aubry Hanrion Co-fondateur de WikiPME reçoit dans sa WebTV, Charles Brun Co-fondateur de See Concept.

Parce que les plus de 40 ans passent leur temps à chercher leurs lunettes de lecture et parce que 100% de la population est ou sera concernée par la presbytie, la société See Concept crée des produits innovants et designs qui « facilitent la vue au quotidien ».

L’ambition est donnée tout de suite ! See Concept, cofondée par Charles Brun, Xavier Aguera et Quentin Couturier, est une aventure entrepreneuriale qui compte aujourd’hui plus de 35 salariés.

Avec de belles perspectives de développement ! Surfant sur le chic, le style made in France et le design original, leur axe de développement à l’étranger est particulièrement puissant.

Charles Brun, un de ses cofondateurs, nous a présenté sa vision et son parcours avec notamment un pivot stratégique.

 

charles-brun-seeconceptCe dernier vient livrer quelques conseils avisés aux jeunes entrepreneurs désireux de se lancer..

Le concept ? Des verres standards et des montures colorées au design soigné pour 29,90 euros la paire. Vendues au Bon Marché, chez les opticiens créateurs et dans des concept stores comme Merci ou Colette, à Paris, leurs collections sont destinées à un circuit haut de gamme. Une évolution fashion que les amis d’enfance, tous trois Lyonnais, n’avaient pas envisagée au départ.

SES conseils pour moderniser une niche :

Aller au bout de sa vision. «Les conseils que l’on vous donne sont parfois en contradiction avec votre intuition. On nous avait, par exemple, déconseillé de nous associer entre amis.»
Penser à l’échelle mondiale. «Dès le départ, il faut songer à l’export. Notre objectif était de vendre à l’international : c’est pourquoi nous avons choisi un nom de marque qui fonctionne partout.»
Faire du management un levier de réussite. «La vie au bureau doit être agréable et motivante. Le lundi, on se retrouve autour d’un petit déjeuner. Le jeudi soir, c’est l’apéro en commun, pour décompresser.»

Sa plus grosse erreur :

Avoir été trop méfiants. «La première année, nous avions peur de parler de notre idée. Nous faisions signer des clauses de confidentialité aux fabricants. Nous aurions progressé bien plus vite en discutant davantage de notre projet.»

Bio express
2010
Fondent See Concept et remportent le trophée Paris Initiative Entreprise.
2012
Franchissent la barre des 20.000 paires vendues.
2013
Lancent leurs lunettes de lecture LetmeSee.
2014
Deuxièmes au Grand Prix Unibail des jeunes créateurs du commerce ; 1.500 points de vente dans le monde.

Share Button

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE