GREVE SNCF 2018 : ILLEGITIME IMMOBILISME

Share Button

GREVE SNCF 2018 : ILLEGITIME IMMOBILISME

grève sncf 

 Les salariés, les entrepreneurs, « les gens » comme dirait Monsieur Mélenchon, ont de plus en plus de mal à supporter la grève. D’accord les premiers jours , on s’arrange, on utilise le télétravail, on réorganise ses relations commerciales avec les moyens modernes de communication, mais cela commence à faire beaucoup !!! 

Un énervement général chez les entrepreneurs !

La grève pénalise tout le monde, les patrons de TPE/PME, les commerçants, les professions libérales , les hôteliers,…. mais aussi leurs salariés obligés de venir au travail à l’heure en fonction de l’activité !!

Nous devons montrer aux cheminots et salariés de la SNCF qu’une grande partie des Français est CONTRE la grève décrétée en 2018, parce que celle-ci n’est tout simplement pas LÉGITIME, pour les raisons suivantes : un statut qui date de 1920, alors que nous sommes en 2018, un statut INJUSTE vis-à-vis de bon nombre de français, qui ont des métiers pénibles et qui n’ont, ni un emploi à vie, ni un départ à la retraite à 52 ou 55 ans, ni un calcul de retraite avantageux, ni bien d’autres avantages (CE, PRIMES, …).

Une grève faite pour contester un changement qui ne concerne même pas les cheminots actuels, mais seulement les futurs et nouveaux entrants, une entreprise couvertes de dettes qui sont épongées par les contribuables eux-mêmes pénalisés pour gagner leur salaire et trouver du business pour faire vivre leurs collaborateurs

Cette grève est donc anti-démocratique et faite pour protéger 160 000 cheminots, pour certain « hors du temps » et des réalités et contraintes économiques de notre société.

 

Eric Dadian

Share Button

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE