L’Etat lance une plate-forme pour les entreprises victimes de cyberattaques

Share Button

Le gouvernement a d’ores et déjà lancé une phase de test pour le dispositif Cybermalveillance, qui vise à aider les entreprises à faire face aux cyberattaques. Il sera déployé dans l’ensemble de la France à partir d’octobre. 

cyberattaque

Crédits photo : Le Figaro

Devant la recrudescence des attaques informatiques visant notamment les petites et moyennes entreprises, l’Etat a annoncé mardi 30 mai le lancement de la plate-forme cybermalveilance.gouv.fr, qui a pour objectif de mettre en relation des prestataires de services avec des entreprises et administrations victimes de cyberattaques.

Ce dispositif vise en priorité à aider les PME et TPE à se protéger contre les attaques informatiques. En effet si les grandes sociétés peuvent bénéficier du soutien de l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) en matière de sécurité, les entreprises de plus petite taille sont particulièrement démunies face à ce type de menace.

Un dispositif déployé partout en octobre

« Le manque de sensibilisation au risque cyber est réel, analyse Thierry Delville, Délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces. Les victimes de cyberattaques peinent à trouver un interlocuteur et une écoute au sein de l’Etat. Il nous manquait également un canal pour avoir une vision globale de l’ampleur des cyberattaques. »

D’abord testé dans la région Hauts-de-France, le dispositif sera étendu à l’ensemble de la France à partir d’octobre. Visant d’abord à mettre en relation des prestataires techniques avec des entreprises victimes de cyberattaques, la plate-forme servira également à lancer des opérations de prévention ainsi qu’à mettre en place un observatoire du numérique à partir des données recueillies.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE