L’Etat va vendre pour 10 milliards d’euros d’actifs pour financer « l’innovation de rupture »

Share Button

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé mercredi 5 juillet que l’Etat cèderait une partie de ses actifs afin de financer ce qu’il appelle « l’innovation de rupture ». Montant de l’opération : 10 milliards d’euros. 

etat

Si Emmanuel Macron avait annoncé pendant la campagne présidentielle la création d’un fonds d’investissement pour financer l’innovation, cet investissement va finalement prendre la forme de cessions d’actifs. L’Etat devrait ainsi céder certaines de ses participations au capital de grandes entreprises, comme Orange ou Airbus.

C’est le ministre de l’Economie Bruno Le Maire qui est à l’origine de cette annonce, à l’occasion de la soirée de l’attractivité au cercle de L’union Interalliée à Paris mercredi 5 juillet. « J’assume d’annoncer d’ici quelques mois des cessions d’actifs importantes dans les entreprises publiques, qui permettront au contribuable de savoir que son argent est placé pour le futur et non pas pour le passé » a t-il commenté, précisant que l’argent investi sera destiné « en particulier à l’innovation de rupture ».

Dans quelles entreprises l’Etat va t-il désinvestir ?

Les actions possédées par l’Etat dans certaines entreprises se chiffrent actuellement à 65 milliards d’euros, dont 21 milliards d’euros dans EDF, 6 milliards d’euros dans Airbus, 5 milliards d’euros dans Orange ou encore 4,6 milliards dans Renault. On ne sait cependant pas pour le moment lesquels de ces actifs seront cédés. On ne sait rien non plus de la distribution des parts, ni même des critères pour en profiter. Autrement dit, une annonce qui reste encore assez floue.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE