Levée de fonds de 3 millions d’euros pour Gymlib, la start-up qui veut développer le sport en entreprise

Share Button

Agissant comme un intermédiaire entre les utilisateurs et les salles de sport, la plate-forme Gymlib compte bien faire évoluer son offre en l’axant sur les entreprises. Pour cela, la start-up vient de boucler une levée de fonds d’un montant total de 3 millions d’euros. 

gymlib

Crédits Photo : 1001Startups

Trois ans après un premier tour de table d’un montant d’1 million d’euros, Gymlib passe à la vitesse supérieure. La start-up parisienne vient en effet d’effectuer une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès des investisseurs Alyan Group, Breega Capital, Fa Dièse et Kima Ventures.

Fondée en 2014, Gymlib est une plate-forme qui permet aux utilisateurs de réserver une salle de sport parmi ses 2 000 partenaires, disséminés un peu partout sur le territoire. Récemment, la jeune pousse s’est positionnée sur un nouveau secteur : le sport en entreprise.

S’adresser directement aux entreprises

« Les entreprises fournissent des tickets restaurant pour les repas, des chèques vacances pour les congés, des bons cadeaux pour les loisirs. Mais aucune solution pour le sport » avance Grégoire Véron, directeur commercial de Gymlib. L’idée de la start-up est donc d’inciter les grands groupes ainsi que les TPE à proposer eux-mêmes ce service à leurs employés. Autrement dit, de faire évoluer son business model en B to B. Pour le moment, la jeune pousse compte quelques clients de choix, parmi lesquels Accenture, EY, Malakoff Médéric ou encore Criteo.

Avec cette levée de fonds, la start-up compte développer son offre corporate et renforcer ses équipes commerciales et techniques. Si moins de 10% des salariés pratiquent actuellement une activité physique grâce à leur entreprise, Gymlib espère bien faire monter ce taux à 30 ou 40%.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE