Loi Travail et Procédure du 49-3: ce qu’il faut retenir!

Share Button

Valls décide la procédure 49-3 sur la loi du travail

Loi Travail 49-3

« Je n’aime pas dire du mal des gens, mais c’est vrai qu’elle est gentille » Le Père Noel est une ordure.

Hier, alors qu’elle devait débattre de l’emploi et du quotidien des entrepreneurs, l’Assemblée nationale a été prise en otage. Le gouvernement sans majorité a été contrait d’utiliser le fameux article 49.3 de la Constitution, dont François Hollande qualifiait il n’y a pas si longtemps l’usage de « brutalité » et de « déni de démocratie ».

Alors qu’il a déjà utilisé par trois fois la procédure du 49-3 lors du vote de la loi Macron, Manuel Valls a choisi de se passer une nouvelle fois du travail des parlementaires, en clôturant le débat avant même qu’ils aient pu voter le moindre amendement.

« La politique, c’est de faire des promesses et de les tenir », disait le candidat Hollande avant son élection. Les entrepreneurs savent bien que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…

Ce passage en force indique hélas que le gouvernement ne dispose d’aucun soutien pour mener les réformes dont les entreprises ont tant besoin. Dommage, car son geste sape la confiance au moment même où les indicateurs de croissance remontaient. Or en économie, celle-ci s’effondre aussi vite qu’elle se bâtit lentement.

L’engagement de la responsabilité gouvernementale sur un texte préalablement vidé de sa substance pour ne froisser personne : voilà ce que les PME retiendront de la loi El Khomri, elle qui aurait pu débloquer les embauches, simplifier la vie des entrepreneurs et construire le code du travail du XXIe siècle.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE