Management : l’art de la critique constructive

Share Button

Formuler un reproche à un collaborateur n’est pas toujours facile. Il s’agit pourtant d’une tâche essentielle pour un manager. Voici 4 conseils pour vous aider à adresser une critique constructive.

Management : l’art de la critique constructive

Prendre du recul

En cas de désaccord avec un collaborateur, essayez à tout prix de ne pas réagir à froid en laissant parler vos émotions. Prenez plutôt du recul analysez la situation de manière rationnelle, afin de pouvoir utiliser un ton calme et mesuré au moment de formuler la critique.

S’en tenir aux faits

Lorsque l’on a quelque chose à reprocher à un collaborateur, il est important d’éviter la critique portant sur les attitudes. La personne se sent en effet blessée dans son ego et peut, légitimement, avoir plus de mal à accepter la critique. Tenez-vous en davantage aux faits, qui laisseront peu de place à la subjectivité.

Se concentrer sur les solutions

C’est le principe même d’une critique constructive : orienter le reproche vers des axes d’améliorations possibles. Avant même de discuter avec le collaborateur avec qui vous avez un désaccord, penchez-vous sur les façons dont il pourrait, à vos yeux, mieux faire. L’idéal étant que, dans la discussion, la solution vienne de lui-même.

Donner des signes de reconnaissance

Ce dernier aspect implique deux choses. La première est bien connue, il s’agit de faire passer la pilule en commençant par un compliment avant de formuler une critique. La seconde, moins connue, est cependant tout aussi importante. Lorsque votre collaborateur a pris acte de la critique, et s’il agit en conséquence, efforcez-vous de montrer que vous avez noté ses efforts et que vous en êtes reconnaissant. Cela permet de créer un climat bienveillant où chacun prend en compte les efforts de l’autre.

H.G.

Share Button

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE