Les PME dans l’économie française

Share Button

D’après la dernière enquête sur ‘Les entreprises en France’ menée par l’Insee, le poids des PME diminuerait dans le tissu économique français. Cette évolution, due à une modification de la méthode d’observation, serait-elle corroborée dans les faits ? Rien n’est moins sûr.

 

La dernière enquête sur ‘Les entreprises en France’ menée par l’Insee nous donne quelques indications sur le tissu économique français. En 2012, la France compte : 243 grands groupes, 5 226 ETI, 138 000 PME et 3.4M de micro entreprises. C’est la baisse – toute relative – du poids des PME qui fait réagir.

 

  • D’un côté, l’on rappelle que 24 000 entreprises concentrent 97% des exportations, 85% des investissements et 55% de l’emploi
  • De l’autre, on constate que les TPE et PME concentrent près de la moitié (48.5%) de l’emploi salarié – chiffre qui s’élevait à plus de 60% dans l’ancienne méthode d’observation

 

Aujourd’hui, la place de la PME ne se pose certes pas en raisonnement économique ou politique (encore que, pour de nombreuses dimensions, ces dernières ne soient prises en compte qu’à la marge, témoigne l’enjeu actuel de l’accès des PME à la commande publique).

Mais ces chiffres rappellent un enjeu plus large : celui de la différenciation de traitement entre le grand groupe et la TPE/PME. Peut-on considérer de la même manière un groupe qui possède une Direction juridique (voire même uniquement un DAF), par rapport à celui dont la polyvalence des équipes est essentielle pour gérer le quotidien ?

Nous parlions récemment du sujet du Droit du Travail et d’un Code pour les PME… peut-être serait-ce le bon moment d’y revenir.

 

Retrouvez les enseignements complets de l’étude en cliquant ici.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE