PME : explosion des retards de paiement en 2017

Share Button

Selon le baromètre du cabinet ARC, les retards de paiement des PME ont explosé en 2017. Un phénomène qui serait dû à la trésorerie fragile des entreprises en ce moment.

pme paiement

Crédits photo : Dossier Familial

Les petites et moyennes entreprises connaissent des difficultés de paiement en 2017, comme le signale le cabinet ARC dans son 7ème baromètre. Depuis le début de l’année, les délais de paiement de ces entreprises sont en effet de 14,5 jours, contre 11,8 jours en 2016 et 13,9 jours en 2015.

Pire encore, les « gros retards », c’est à dire ceux excédant les 30 jours, ont été multipliés par trois sur la période. Denis le Bossé, président du cabinet ARC, impute ces difficultés à la reprise économique, « source de tensions pour la gestion de ces entreprises puisqu’elle suppose la reprise des investissements avec un trésorerie encore fragile ».

Le prêt bancaire comme recours

Comme on pouvait s’y attendre, cette hausse dans les retards de paiement ne concerne cependant pas les grands groupes. A l’inverse, leurs délais ne cessent de diminuer puisqu’il faut compter en 2017 9,6 jours pour recevoir le virement d’un grand groupe, contre 10,4 et 12,1 les années précédentes.

Pour pallier à ces retards, les entreprises en attente de paiement continuent de considérer le prêt bancaire comme recours privilégié. En 2017, 57% des sociétés favorisaient ce moyen contre 52% en 2016.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

  1. Canetti

    2 novembre

    Vous parlez de retards de paiement ! Or le premier paragraphe de votre analyse parle de délais de paiement ce qui n’est pas tt à fait pareil.. Les délais sont contractuels pas les retards…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE