Récap’ de la semaine : Who run the world ?

Share Button

À l’heure où le digital bouleverse nos modes de fonctionnement, nos entreprises, innover est facteur de succès. Cependant, appréhender l’expérience utilisateur et le numérique avec simplicité peut s’avérer également efficace. Cette semaine on approfondit le sujet !

Who run the world ? Une bonne nouvelle pour grand nombre d’entrepreneuses qui s’affirment dans la création d’entreprises.

Entrepreneurs restez éveillés et connectés car l’avenir vous appartient !

Demandez le récap’

L’entreprise du futur est une ruche ouverte sur l’extérieur

entreprise

La révolution du travail est une expression en vogue, mais l’idée qu’elle se propage est loin d’être une mode passagère. C’est une réalité. C’était même une nécessité. Nous avions tous besoin d’un tel changement. Comment l’appréhender dans sa globalité pour créer l’entreprise du futur ? C’est là notre défi collectif.

LIRE LA SUITE

Entrepreneuriat : comment les lignes bougent pour les femmes ?

girls

Crédits photo : Célibataire mode d’emploi (Christian Ditter, 2016)

Après les coups de boutoirs réussis assénés par d’illustres pionnières, une nouvelle génération de créatrices d’entreprise est bien décidée à en finir avec le plafond de verre. Mais si les femmes sont de plus en plus nombreuses à entreprendre, il reste encore à mieux les accompagner sur le chemin de la croissance.

Une entreprise peut-elle protéger sa marque si elle ne l’a pas déposée ?

suit

Crédits photo : Suits (Aaron Korsh, 2011) 

En France, contrairement à d’autres pays, l’usage d’une marque non déposée, qu’il soit intensif ou non (sauf si la marque est considérée comme notoire), ne créé aucun droit au profit de l’exploitant. Contrairement aux États-Unis, il n’y a pas de marque d’usage en France, donc pour pouvoir bénéficier d’une protection, la marque doit être déposée.

LA SUITE

Dirigeants, tweeter ne suffit plus !

twitter

Crédits photo : Havard Business Review

Twitter illustre les changements de communication de l’entreprise digitalisée : l’instantanéité implique davantage de réactivité, le caractère public des messages plus d’authenticité et la dimension conversationnelle, un lien plus direct avec l’internaute. Cependant, les chefs d’entreprises ont de plus en plus en mal à susciter de l’engagement, il est donc nécessaire de se réadapter pour aller de l’avant.

PLUS DE RENSEIGNEMENTS

Pour satisfaire vos clients : misez sur la simplicité

sale

Crédits photo : Havard Business Review

Si les outils de fidélité semblent particulièrement populaires, investir pour assurer une expérience hors du commun à ses meilleurs clients n’est pourtant pas la stratégie la plus efficace.

Dans un monde où l’on mise sur l’originalité et l’expérience « unique », parler avec ses clients de façon simple peut être finalement la clé du succès.

LIRE LA SUITE 

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE