Start-up : bilan des levées de fonds depuis le début d’année 2017

Share Button

Cela fait 6 mois que 2017 a débuté, et certaines start-up se sont déjà démarquées par leur capacité à rassembler de gros investissements. Le point sur les plus grosses levées de fonds en France depuis le début de l’année. 

bilan

Au premier trimestre 2017, on dénombre un total de 467 millions d’euros récoltés par les start-up françaises, la plus importante étant à mettre au crédit de l’entreprise de réseau Internet bas débit pour objets connectés Actility, qui a réussi un tour de table de 66 millions d’euros. C’est toujours moins qu’aux Etats-Unis, où 69 levées de fonds ont dépassé les 100 millions de dollars en 2016. Cependant, plusieurs belles performances sont à noter, et on peut d’ores et déjà remarquer quelques tendances se dégager.

Les éditeurs de logiciels sont ainsi bien installés dans le classement des 10 plus grosses levées de fonds en 2017 puisqu’on en compte trois : Oodrive, Ivalua et HR Patch. La première, qui développe des logiciels de cloud à destination des entreprises, a bouclé un tour de table de 65 millions d’euros en avril. C’est 4 millions de plus qu’Ivalua, la start-up spécialisée dans les logiciels de gestion, et 15 millions de plus que HR Patch, davantage sur le créneau des solutions de gestion pour les RH.

Les appli attirent les investisseurs

Les applications de services ont également le vent en poupe, portées par la 7ème plus grosse levée de fonds de l’année réalisée par Guest to Guest, le site d’échanges d’appartements. Frichti (30 millions d’euros) ou encore Doctolib (26 millions d’euros) ont aussi su tirer leur épingle du jeu.

Le reste du classement est occupé par le site de dépôt-vente Vestiaire Collective, qui se place 4ème avec une levée de fonds de 58,5 millions d’euros en janvier dernier, la start-up de traitement de données et d’optimisation des recherches Algolia (46 millions d’euros) et enfin Blade, dont on a beaucoup entendu parler avec son PC virtuel baptisé « Shadow », qui fonctionne en Cloud, et qui a attiré plusieurs investisseurs français pour un montant total de 51 millions d’euros.

H.G.

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE