Des start-up chargées de régler le problème de la mobilité à Paris

Share Button

Des start-up chargées de régler le problème de la mobilité à Paris

Dans le cadre du programme DataCity, la Ville de Paris, en partenariat avec le réseau dédié à l’innovation Numa, a sélectionné 14 start-up qui seront chargées durant plusieurs mois de trouver des solutions aux problèmes de mobilité que rencontre la capitale.

Des start-up chargées de régler le problème de la mobilité à Paris

Crédits photo : BFM Automobile – BFMTV

Décongestionner le trafic parisien. Voilà l’objectif de la Ville de Paris pour la troisième édition du programme DataCity. C’est dans ce cadre que 14 jeunes pousses innovantes ont été sélectionnées pour répondre aux enjeux de la mobilité dans la capitale.

« La connaissance fine en temps réel de la circulation est extrêmement importante, explique Jean-Louis Missika, adjoint à la Mairie de Paris. Aujourd’hui, on a des outils pour gérer le flux de signalisation en temps réel, mais pas d’outils sophistiqués pour prédire les moments de congestion à des endroits précis ».

Le Big Data au service de la mobilité

Parmi les jeunes pousses sélectionnées, Wintics, fondée il y a quelques mois seulement mais qui a mis au point une solution capable de « prédire des comportements, des usages et des évènements » grâce au Big Data. Son objectif ? Utiliser les données des smartphones et des GPS afin de prédire le trafic sur un tronçon précis, de manière à informer les usagers pour adapter leur itinéraire et ainsi éviter les embouteillages.

Autre piste envisagée, la connaissance des déplacements effectués via les moyens de transport. C’est notamment la spécialité de GeoUniq, jeune entreprise fondée en 2016 et qui, grâce aux données de géolocalisation, parvient à « identifier lorsqu’un usager se déplace à pied, en bus, en métro ou en voiture ». Une fois ces données analysées, les sociétés de transport pourront ainsi optimiser leurs réseaux, de manière à améliorer la mobilité sur le secteur parisien.

Le programme Data City a donné deux mois aux start-up pour proposer leurs solutions. Les premières seront d’ailleurs testées dès ce mois-ci.

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE