Comme Station F, Luiss Enlabs veut accueillir les meilleures start-up européennes

Share Button

Accélérateur de start-up basé à Rome, Luiss Enlabs accueille chaque année des jeunes pousses prometteuses en leur permettant de grandir dans un environnement serein et fécond. Comme Station F, la structure se rêve en référence européenne. 

luiss enlabs

Crédits photo : WordLift

Devenir une référence en matière d’innovation, voici le projet de Luiss Enlabs, deuxième plus gros accélérateur de start-up d’Europe, derrière Station F. D’ailleurs, les similitudes avec l’incubateur français ne s’arrêtent d’ailleurs pas ici puisque, comme la structure lancée par Xavier Niel, Luiss Enlabs a choisi comme locaux une gare, celle de Termini à Rome, qu’elle occupe depuis juillet 2016.

Dans cet environnement de 5 000 mètres carrés, Luiss Enlabs accueille deux fois par an entre 5 et 7 start-up, qui peuvent alors profiter d’un programme d’accélération durant cinq mois et demi ainsi que d’une aide 80 000 euros : 30 000 euros en cash et 50 000 sous la forme de services. En échange, Luiss Enlabs prend 9% du capital de ces sociétés et celles-ci s’engagent à rester dans leurs locaux.

S’ouvrir aux start-up étrangères

Depuis son lancement en 2013 en partenariat avec des entreprises telles que Wind, Accenture ou encore la BNL, l’incubateur dénombre 3 000 projet analysés et 45 jeunes pousses soutenues à travers des investissements d’un montant de 28 millions d’euros.

Alors qu’elle s’est pour le moment concentrée principalement sur des jeunes pousses locales, la structure souhaite désormais voir plus grand, et accueillir les jeunes pousses les plus prometteuses, d’où qu’elles viennent. « Pour l’instant les bénéficiaire étaient italiennes mais des start-up étrangères seront prochainement sélectionnées car nous regardons au-delà des frontières de la péninsule » explique Stefano Pighini, président de LVenture Group. « Un programme sur la cybersécurité a ainsi été lancé avec Cisco et un autre d’incubation lié à l’industrie 4.0 a été mis au point avec Google. » De quoi faire de l’ombre à Station F ?

H.G

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE