Le télétravail, un phénomène amené à se généraliser ?

Share Button

Le télétravail concernerait un quart des salariés en France dans les entreprises de plus de 10 personnes. Entre gain d’autonomie d’une part et risque d’isolement de l’autre, peut-on imaginer voir ce phénomène se généraliser ? Eléments de réponse.

télétravail

Crédits photo : La Depeche

Selon une étude Malakoff Médéric menée sur les entreprises du privé et le télétravail, celui-ci ne serait plus cantonnée à une sphère restreinte mais bien en passe de se généraliser. Malgré tout, l’enquête pointe cependant les limites de cette généralisation.

Si 25% des salariés des entreprises de plus de 10 personnes pratiquent effectivement le télétravail en France, seulement un quart d’entre eux le fait de façon contractualisée, et 19% de manière non contractuelle.

Un tiers des salariés en télétravail d’ici 2025

Au rayon des avantages, les télétravailleurs mettent en avant l’autonomie, la productivité, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et la diminution de la fatigue. Néanmoins, 65% d’entre eux craignent la perte du lien social et le risque d’isolement. Pour ces raisons, la moyenne idéale du télétravail serait ainsi de deux jours par semaine.

« Nos projections montrent que d’cici 2025, 30% des salariés français pourraient travailler distance, explique Anne-Sophie Godon, directrice innovation chez Malakoff Médéric. Le télétravail répond à des attentes sur tous les plans : social, environnemental et économique Il peut aussi être facteur d’inclusion, en facilitant l’accès à l’emploi à des personnes en situation de handicap ou de maladie chronique. »

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE