Trois quart des PME ont des difficultés à recruter

Share Button

Une étude réalisée par Bpifrance Le Lab montre que la grande majorité des PME et ETI ont du mal à attirer les talents, et surtout à les retenir.

recrutement

Crédits photo : Recrutement CCMO

Les PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) ont toujours du mal à se montrer attractives, selon une enquête de Bpifrance Le Lab. Face à la concurrence des 300 grands groupes et 10 000 start-up, près de trois quarts des 150 000 PME et ETI françaises relatent en effet avoir du mal à attirer les meilleurs talents.

Les raisons à cette difficulté dans le recrutement ? L’implantation géographique, pour certaines entreprises, mais surtout le manque d’attractivité en termes de salaires et d’avantages sociaux et les exigences plus élevées dans les petites structures que dans les grandes.

Des difficultés à retenir les talents

L’étude de Bpifrance, qui s’appuie sur les réponses de 2 000 dirigeants de PME et d’ETI, nous apprend que 80% des entreprises rencontrent des difficultés à recruter des salariés correspondant parfaitement au profil recherché. Pire, elles ont souvent du mal à conserver leurs éléments puisque près d’une sur deux (40%) a déjà dû faire face aux départs de salariés clés.

Pour remédier à ces difficultés, Bpifrance Le Lab livre quelques conseils aux entreprises, comme la mise en place de primes de performances individualisées ou d’une politique de participation ou d’intéressement. Autre solution envisagée : l’ouverture du capital de ces entreprises aux salariés, qui, outre l’aspect financier, peut permettre de les impliquer davantage et donc de les fidéliser.

H.G

Retrouvez plus d’articles sur la marketplace Wikipme.fr

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE