VTC contre taxis : pourquoi le conflit masque les vrais enjeux

Share Button

Bonjour à toutes et à tous,

 

Ce sujet est brûlant. Il l’est pour de nombreuses raisons, sur lesquelles je ne souhaite pas m’attarder aujourd’hui. J’aimerais vous parler, sans passion, de ce que je comprends de ce débat : il est à mes yeux symbole d’un monde ancien contre le nouveau monde.

 

Les taxis et les VTC

Depuis des décennies, l’activité des taxis est établie en France avec ses normes, ses repères, ses privilèges et ses inconvénients. Il ne revient à personne de juger de la bonne ou mauvaise qualité de ces critères.

Toutefois, on observe un mouvement à l’échelle mondiale.

A Los Angeles, l’évolution de la loi a permis à des services de VTC de pouvoir travailler aux côtés des taxis. Et en quelques semaines ou mois, des milliers de taxis ont changé de casquette pour pouvoir prendre celle, plus confortable pour beaucoup d’entre eux, de VTC.

Alors qu’en est-il de ce sujet ?

 

Le vrai sujet est, à mon sens, la libération d’une énergie créative. Le statut de VTC que j’ai créé dans la loi Tourisme de 2009 a obtenu des résultats spectaculaires sous la poussée des Nouvelles Technologies.

Mais c’est également grâce à la souplesse de l’entrepreneuriat individuel (et notamment le statut d’auto-entrepreneur) que le statut de VTC a été le succès que l’on connaît. Il est de très nombreuses personnes qui ne peuvent pas toujours se soumettre à des contraintes rigides. Pour ces dernières, le VTC peut être une solution et un soulagement.

 

Car les VTC proposent des éléments nouveaux et modernes :

–          une technologie à la pointe permettant d’informer et de rassurer le client en temps réel ;

–          une facilité déconcertante, grâce aux nouvelles technologies, pour réserver, suivre, vivre et évaluer l’expérience ;

–          une simplicité d’utilisation, avec un paiement connu d’avance et réglé par carte bancaire si on le souhaite.

 

Mon propos n’est pas d’affronter un monde contre l’autre, ni de vanter une catégorie contre l’autre. Bien au contraire.

Ce que je souhaite montrer c’est tout ce qui peut se créer par les nouvelles technologies, grâce à un statut libératoire et à une idée, une véritable innovation.

Aujourd’hui, ce conflit symbolise beaucoup l’évolution d’un monde, codifié et je le crains trop normé, à un qui soit réactif, souple, à l’écoute du client et de l’usager.

 

Le vrai enjeu n’est pas d’opposer un monde contre l’autre mais de dépasser ce conflit et de voir ce qui marche, d’un côté comme de l’autre, afin de permettre aux deux mondes de coexister : les taxis et les VTC.

Je crois que ce débat, si nous calmons les passions qui l’atteignent, peut nous apprendre beaucoup sur les perspectives de notre pays et de notre société.

Je serai ravi d’avoir vos retours, en espérant qu’ils soient comme toujours calmes et raisonnés.

 

Très bonne journée à vous, et à bientôt

 

 

Copyright photo : blu-news.org

Share Button

ARTICLES SIMILAIRES

  1. Daim

    7 décembre

    Bonjour je suis taxi de la conccurence il en faut le sujet est pas la vous vous trompez vous avez créé les vtc avec peu de contrainte ou on pourrai dire vous avez libéralisez la petite remise ou la grande et à l époque les application n était pas comme maintenant surtout qu il ne respecte pas la loi en se servant de maraude électronique ce qu il leur est interdit et je parle pas des contrôle réglementaire la majorité sont hors la loi vous savez que c vous et tous mes gouvernement qui ont réglementé la profession de taxi avec toutes ses contraintes et charges je vous explique : pour pouvoir faire taxi je me suis endetter sur 10 ans à 1500 euro par mois pour la licence que j ai pas eu gratuite mais que vous avez légalisez la vente et le traçage de 3% fiscalité fond de commerce ensuite compteur 2500euro. Je suis artisan rsi 47% , cfe , TVA , et j’en passe maintenant que paye les chauffeur vtc et uber multinationale qui paie pas d impôts en France mr novelli . Ensuite les taxis sont contrôlés les vtc ou loti qui est illégal pour fonctionner avec les applications pour votre info les taxis fonctionne pareil avec l open data qui arrive Bon je pourrai vous racontez plein de chose sur le ressentie des taxis ils se font avoir par vous les législateur qui ont voté des lois alors que nous avons respectez vos lois licence etc et que des application dirigé par Google Goldman sachs … Dérèglemente tout sans se souciées des conséquence précarité taxi endette drame familiale etc bonsoire à vous tous si vous m avez lu et dsl pour les faites d orthographe et syntaxe pas le TPS merci

    • Rédacteur WikiPME

      8 décembre

      Cher Monsieur,

      Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de nous écrire, et de laisser votre commentaire.
      Je pense que vous dire que je comprends votre situation serait un mensonge. En effet, pour comprendre il faudrait la vivre réellement. Néanmoins, je suis touché par celle-ci.Vous écrivez avec votre coeur et partagez votre opinion sincère. C’est le rôle premier de ce blog, et de notre projet WikiPME.

      Aussi, je suis d’accord avec vous, il y a un une sorte de déréglementation de la législation. Les avancées technologiques, numériques ou digitales posent de sérieuses questions en matière de réglementation. Comme chaque nouveau modèle il faut du temps pour que celui-ci puisse être encadré et maîtrisé. De plus, nous ne tendons pas à promouvoir les VTC plutôt que les taxis. En toute honnêté je pense que vous ne faîtes pas le même métier, et vos clients le savent et requièrent vos services pour dès besoins différents. Néanmoins, nous mettons un point d’honneur à présenter à nos utilisateurs pour les aider à s’adapter au monde de demain: l’évolution de la société, les transformations numériques qui vont tellement vite; toutes ces choses sont à la fois fascinantes et terrifiantes.

      Il est important de sortir les entrepreneurs, artisans, commerçants, autoentrepreneurs, PME, TPE et j’en passe (ne vous formalisez pas) de leur isolement.

      Cette plateforme est communautaire et non une tribune politique (nous ne portons qu’un message en faveur de l’entreprenariat quel qu’il soit), ce sont les utilisateurs qui la font vivre, et chaque opinion est pris en compte.

      Cher monsieur, merci pour votre message, nous partageons vos inquiétudes, et nous espérons que l’adaptation à ce modèle vous sera aisée.

      Très sincèrement,
      Louis Leclerc WikiPME

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
FERMER
CLOSE